Voici comment votre soutien-gorge à armature sera toujours confortable | Miss Mary of Sweden
Aller au contenu principal
Refunded Returns

Voici comment votre soutien-gorge à armature sera toujours confortable

Un soutien-gorge à armature. Aucun autre sous-vêtement ne suscite des avis plus partagés que, justement, le soutien-gorge à armature. Certains l’adorent pour son soutien et son maintien supérieurs, alors que d’autres trouvent qu’il est inconfortable et qu’il ne fait que blesser. Aujourd’hui, nous étudions à fond le soutien-gorge à armature, éternellement populaire mais controversé.  

Le soutien-gorge à armature est un classique qui semble indémodable. Lorsque vous devez acheter un nouveau soutien-gorge, c’est peut-être la première décision que vous prenez, consciemment ou inconsciemment : armature ou non. L’armature elle-même est un arc mince, en plastique ou en métal, cousu dans un canal qui suit les côtés et le dessous du bonnet. L’arc commence sous le bras et se termine entre les seins. Les armatures sont utilisées dans les soutiens-gorge depuis le début du vingtième siècle, elles ont été développées en plusieurs versions au cours des années 1930, mais n’ont pas connu de succès commercial avant les années 1950.

Ce mannequin porte le soutien-gorge à armature Floral Sun, une création de Lars Wallin pour Visionary par Miss Mary

 

LE RÔLE DE L’ARMATURE EST TRIPLE 
Le soutien-gorge à armature a plusieurs avantages pratiques. Il a tout d’abord trois fonctions : il soulève, soutient et redessine d’une toute autre manière que ne peut le faire le soutien-gorge sans armature. L’armature elle-même est la pierre angulaire du soutien qu’apporte le soutien-gorge. L’armature absorbe le poids de la poitrine et le répartit également le long de l’arc, puis la distribue sur les autres parties du soutien-gorge. Plus l’armature monte sur le côté et entre les seins, plus la surface de répartition possible du soutien est grande. C’est pourquoi un soutien-gorge haut sur le dos et sur les côtés, et un soutien-gorge qui monte plus haut entre les bonnets apportent un meilleur soutien que, par exemple, un soutien-gorge décolleté.

”L’armature répartit le poids de la poitrine 
poitrine sur les autres parties du soutien-gorge.”

L’armature soulève et soutient la poitrine, tout en répartissant son poids et en le diffusant jusqu’au dos, aux côtés et à la partie médiane du soutien-gorge. Plus l’armature est placée haut et plus les côtés et le dos sont hauts, meilleur est le soutien.

Puisque l’armature entoure la poitrine, elle a pour effet de bien plaquer le soutien-gorge contre la cage thoracique et de bien séparer les seins. Nous entendons par séparer que la partie médiane du soutien-gorge se trouve tout contre le sternum, entre les seins, et ne « flotte pas » de manière à ce que la poitrine soit en un bloc ou « en un morceau ». Cette séparation permet de donner à chaque sein un soutien individuel et, en outre, de former clairement deux seins séparés. L’armature contribue aussi à donner à votre poitrine une poussée vers le haut et.

MAIS, CETTE ARMATURE, ELLE SE PORTE COMMENT ?
L’armature doit entourer toute la partie inférieure de la poitrine et ne jamais appuyer sur les tissus mammaires, ni sur les côtés, ni au milieu. Vous devez pouvoir lever les bras sans que l’armature remonte. Si elle remonte, le tour de votre soutien-gorge est trop grand.  

Il existe aussi différentes hauteurs d’armature. Certaines montent plus haut entre les seins alors qu’un bon nombre descendent très bas et sont utilisées sur les soutiens-gorge dits plongeants, aux décolletés très échancrés.

”Le rôle de l’armature est triple : soulever, définir et soutenir.”

 

À L’AIDE ! MON SOUTIEN-GORGE À ARMATURE ME FAIT MAL !
Un soutien-gorge à armature ne doit jamais être inconfortable. S’il l’est, c’est que sa taille ou son modèle ne sont pas les bons pour votre type de corps. La raison pour laquelle le soutien-gorge à armature est ressenti comme inconfortable est, le plus souvent, que ce n’est pas la bonne taille. S’il comprime la poitrine, par exemple sur le côté, alors le bonnet est trop petit. Si la forme de l’armature laisse des traces rouges sur votre peau, il y a de fortes chances que le tour de votre soutien-gorge soit trop petit.

”Le bonnet doit emboîter tout le corps et l’armature 
ne doit pas serrer le tissu mammaire »

Si vous ressentez que l’extrémité de l’armature s’enfonce de manière désagréable entre les seins, essayez un autre modèle dont les armatures descendent plus bas, ou sont inclinées autrement. Il existe de nombreuses coupes différentes sur le marché maintenant. Selon la forme de votre cage thoracique et de votre poitrine, et selon que vos seins sont rapprochés ou écartés, un même soutien-gorge conviendra plus ou bien à votre corps. Faites des essais. Toutes les poitrines sont différentes et uniques.

”Si votre poitrine est large, essayez un minimiseur »

Si, par exemple, la base de votre poitrine est large (quelle que soit votre taille de bonnet), cela pourrait être une bonne idée d’essayer un minimiseur. Au contraire de ce que de nombreuses femmes croient, un soutien-gorge minimiseur n’est pas seulement pour les femmes à forte poitrine qui désirent "l'aplatir ». Ce qui caractérise un minimiseur, c’est que la forme de ses arceaux est plus large et que le bonnet est moins profond que sur un soutien-gorge habituel.

”Toutes les poitrines sont uniques. Un même  
soutien-gorge fera un effet différent sur chaque corps.”

Nous sommes toutes différentes et chaque paire de seins est unique. Il ne faut pas se fixer sur la taille. Pour savoir comment vous ira un soutien-gorge, il est tout aussi important de regarder si les seins sont écartés ou non.  

Si, par contre, vous avez une base de poitrine étroite ou que vos seins sont rapprochés, il se peut que vous ayez besoin d’un soutien-gorge dont le bonnet lui-même vous va bien, mais dont le tour est en réalité trop petit. Pour compenser le tour trop petit, utilisez un prolongateur de soutien-gorge dans la fermeture à agrafes pour augmenter d’une taille de tour. Ce prolongateur permet de n’augmenter que la longueur du tour, sans modifier l’ajustement du soutien-gorge devant, ni celui des bonnets.

EXISTE-T-IL DES OCCASIONS LORS DESQUELLES L’ARMATURE N’EST PAS RECOMMANDÉE ?
Chaque corps est unique (pour ne pas parler des goûts et des préférences !) et, parfois, on n’aime tout simplement pas les armatures et, en ce cas, il faut se fier à soi-même et s’en passer. Vous connaissez votre propre corps mieux que quiconque. Même si un soutien-gorge à armature offre le meilleur soutien et maintien, vous ne devez pas en mettre un si vous ne l’aimez pas. Les sous-vêtements, cela doit être amusant, vous vous habillez pour vous et vous devez vous sentir aussi bien physiquement qu’émotionnellement confortable dans ce que vous portez. Certaines femmes se débarrassent de leur soutien-gorge aussitôt qu’elles rentrent chez elles après leur journée de travail, d’école ou en ville, et se dorlotent sur leur canapé, les seins en liberté sous un T-shirt. Il existe aussi des femmes qui portent un soutien-gorge à armature lorsqu’elles sortent, mais changent pour un soutien-gorge souple lorsqu’elles sont chez elles. Et, enfin, il existe des femmes, dont je suis, par exemple, qui portent toute la journée leur soutien-gorge à armature, justement parce qu’elles le trouvent aussi agréable que n’importe quel soutien-gorge souple, car elles ont trouvé le bon modèle et la bonne taille.  

”Habillez-vous pour vous. Les sous-vêtements, cela doit être amusant.”

Il y a quelques rares occasions lors desquelles il est déconseillé de mettre un soutien-gorge à armature : juste après une opération mammaire, par exemple une réduction, une ablation ou une augmentation de la poitrine. Les mois qui suivent ce type d’opération, on porte habituellement un soutien-gorge adapté à l’objectif de l’opération. En cas d’augmentation mammaire, on porte, par exemple, un soutien-gorge de compression qui serre la poitrine.  

Si vous envisagez, ou si vous venez de subir une opération mammaire, nous vous recommandons de consulter votre médecin pour savoir combien de temps il faut attendre avant de pouvoir mettre de nouveau un soutien-gorge à armature (ou un soutien-gorge en général). Si vous portez un stimulateur cardiaque, il est également recommandé de porter un soutien-gorge sans armatures.

UNE CONSTANTE…
Comme pour tous les autres vêtements, les modes sont revenues et reparties, même pour les sous-vêtements. Qui peut, par exemple, oublier les soutiens-gorge en forme de cornets ou les soutiens-gorge croisés des années 1970 ? Désormais, l’offre est plus large que jamais, avec différentes réalisations, différentes matières et couleurs. Mais une chose est restée constante, et c’est le soutien-gorge à armature, et rien ne dit qu’il perdra en popularité au cours des années qui viennent. Et vous, quels types de soutien-gorge préférez-vous ? Avec ou sans armature, ou peut-être les deux ? N’hésitez pas à faire votre commentaire dans l’espace ci-dessous, dites-nous pourquoi.  

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.