LA GAMME DE MISS MARY : DES CORSETS AU POIL DE CHAMEAU | Miss Mary of Sweden
Aller au contenu principal
Refunded Returns

LA GAMME DE MISS MARY : DES CORSETS AU POIL DE CHAMEAU

Saviez-vous que MISS MARY produit des sous-vêtements de qualité depuis plus de 60 ans ? Suivez-nous dans une rétrospective nostalgique des joyeuses (et plus ou moins folles) années 1970.

Les premiers sous-vêtements de Miss Mary ont vu le jour en 1962, puis la gamme s’est étoffée d’année en année. C’est surtout à de robustes corsets et soutiens-gorge de maintien que l’on associait Miss Mary, mais nous vendions aussi des culottes, des gaines, des fonds de robes. Nous avions même une « série de santé » comportant des articles bienfaisants pour le corps, par exemple des bas de compression et des sous-vêtements thermiques.

DES SOUTIENS-GORGE DE TOUTES FORMES MAIS DES TAILLES MOINS NOMBREUSES
Dès les années 1970, nous lancions le premier soutien-gorge pour t-shirt de notre gamme. Si la notion de soutien-gorge pour t-shirt n’existait pas encore dans les années 1970, sa fonction était la même, avec des bonnets moulés, lisses, sans coutures.




L’un des modèles à succès typiques des années 1960 et 1970 était le soutien-gorge croisé. Les années 1970 ont vu le lancement d’un modèle fermé devant, avec des pressions pratiques. Le soutien-gorge croisé doit son nom à sa structure en X qui sépare la poitrine.



Nous avons lancé dans notre gamme les soutiens-gorge push-up dès les années 1960, mais nous les appelions alors ampliforme. Vu leur succès confirmé jusqu’aux années 1970, nous en avions profité pour les photographier de manière plus facétieuse, comme ci-dessous.

TAILLES DE BONNETS ET SYSTÈME DE TAILLE
Au cours des années 60, nous proposions des tailles de bonnets de A à D en soutiens-gorges et en corsets. Cette gamme de tailles était la norme dans tout le secteur des sous-vêtements. Vers 1980, nous avons lancé les bonnets DD pour poitrines fortes et lourdes. Dans le système de tailles d’aujourd’hui, la taille DD correspond à un bonnet E. Aux États-Unis et en Angleterre, on utilise encore le bonnet DD. Aujourd’hui, La gamme de Miss Mary va jusqu’au bonnet J.



Toutefois, ce ne sont pas seulement les tailles de bonnets de l’époque qui différaient de celles de maintenant. Pour plusieurs de nos séries de corsets, nous avions deux systèmes différents de mesures, un pour les femmes d’une taille de 1,63 m et plus et un pour les femmes de 1,62 cm et en-dessous.


La gamme Garanti, pour les femmes de 1,63 m et au-dessus.


La gamme Garanti, pour les femmes de 1,62 m et au-dessous.

 

DES SOUS-VÊTEMENTS AU SOUTIEN PUISSANT
Notre gamme de corsets la plus célèbre est la gamme GARANTI, qui figure sur les deux coupures ci-dessus. Ils ont été nos meilleures ventes pendant de nombreuses années. La gamme Garanti devait son nom au fait que nous garantissions une taille de moins avec le corset par rapport à la taille sans corset. Cette série était fabriquée dans le tissu suisse bien connu BALLY contenant du Lycra®. Le Lycra® était La matière de base de tous les corsets de Miss Mary. Pendant toutes les années 60 et 70, la plupart des sous-vêtements étaient blancs, avec aussi du beige, du rose et du bleu. Notre premier corset noir a été lancé en 1972 (voir illustration ci-dessus).

La saison suivante, nous avons lancé une gamme de corsets à succès tout à fait nouvelle, la série DE LUXE. Elle se composait d’un corselet et d’un body en tissu de LYCRA® à filet élastique, mince et frais, et joliment fleuri. Le détail spécial de ces articles était leur gaine intérieure exclusive qui sculptait et amincissait la taille de jusqu’à 7 cm. Exactement comme la gamme GARANTI, la série DE LUXE correspondait à des femmes de différentes tailles. De 39 cm entre le dessous de poitrine et l’entrejambe, on était une LADY MARY, et, au-dessus, on était une MISS MARY.




Tous les corsets n’étaient pas aussi sculptants ni aussi renforcés que ceux de la série DE LUXE ou GARANTI. Vers 1975, nous avons lancé un corset fabriqué en tissu souple BODYCARE, flexible en toutes directions, pour une liberté complète de mouvements.



Dans les années 60, toutes nos gaines et tous nos corsets avaient des porte-jarretelles, fixes ou amovibles, mais l’année 1976 a vu le lancement de notre premier body sans porte-jarretelles. Il était beige imprimé de fleurs marrons, un motif très tendance des années 1970.



Nous avions aussi des bodies à bonnets moulés. Ils étaient plus élégants que les autres corsets beaucoup plus sculptants.


 

DES SOUS-VÊTEMENTS BONS POUR LA SANTÉ
Au cours des années 1970, nous vendions aussi une ligne de sous-vêtements de santé et de soutien. Ils avaient été développés en coopération avec le docteur Erik Velander. Cette gamme comprenait notamment « les seuls bas de contention médicaux et fonctionnels à compression circulaire ». Ces bas étaient garantis trois mois contre les mailles filées. Si une maille filait, même en usage quotidien, la paire de bas était remplacée gratuitement.




Notre ligne de santé comportait aussi un soutien-gorge avec panneau thermique intégré qui apportait une chaleur bienfaisante pour les muscles du dos et de la nuque. Il était dit qu’elle prévenait et combattait le dos voûté, les douleurs et la sensation de fatigue des épaules. Il était en Lycra à joli motif fleuri. Il s’accompagnait d’un corset de soutien pour une meilleure posture et pour soulager le dos.



Miss Mary ne vendait pas seulement des sous-vêtements pour dames, mais la gamme comprenait aussi des sous-vêtements pour hommes. Le caleçon renforcé pour hommes, lancé vers 1970, avait ensuite reçu un nom bien commercial, Mr M., synonyme de soutien et de soulagement des dos fatigués ou douloureux !



Toutes les matières que nous utilisions dans nos articles ont toujours été de la meilleure qualité. La gamme GARANTI, par exemple, était confectionnée dans le tissu suisse alors mondialement célèbre BALLY Lycra. De toutes les différentes matières, il y en a une qui saute aux yeux plus que les autres et c’est notre gamme thermique tricotée en véritable poil de chameau. Elle comprenait des caleçons longs, des gilets, des chauffe-épaules, des chaussettes, des mitaines, des chauffe-genoux, des ceintures ventrales et des culottes. Le poil de chameau était apprécié dans les années 1970 pour ses propriétés éminemment calorifiques et il était recommandé aux rhumatisants ou aux personnes exposées au froid et aux courants d’air. Il n’y a sans doute rien de plus typique des années 1970 que ces vêtements.

Alors, cela vous a-t-il amusée de voir l’évolution de la mode au cours des temps ? Si vous êtes avide de savoir comment c’était autrefois, nous vous recommandons notre premier article de la série LA GAMME DE MISS MARY, vous y découvrirez la toute première collection de sous-vêtements que nous avons lancée, en 1962.

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.